Back to back screening at the Cinemalaya Film Festival 2012

IMIK by Anna Isabelle Matutina and TUKSO by Raz dela Torre will have its Philippine premiere at the Cinemalaya film festival on July 28, 2012, 9:00 pm, CCP Dream Theater.

IMIK synopsis

Imik is the story of Claire – wife to a loving husband, mother to two lovely kids, and she has never had an orgasm. Embarrassment, guilt, and a fear of her own desires have made her sexual relationship with her husband a constant struggle. These days, Claire’s only relief is being back in the workforce after having been a housewife for years.

Until one day, Claire suddenly finds herself pregnant again.

Coupled with her unfulfilled desires as a woman, Claire’s fear of going back to the life she had before leads her to desperately find a moment of freedom from the role she cannot escape.

Cast: Mercedes Cabral, Paolo Rodriguez, Monique Obligacion, Zernan Mataya, Rose Galvez, Cris Sto. Domingo, Luigi Alvaro Matutina, Joaquin Mistral Haravata

Watch the trailer

TUKSO synopsis

All her life, Mayette believed that sex should only happen within marriage. However, try as she might, she never succeeded in pushing it out of her mind. Especially when she looks around, everyone seems to be doing ‘it’ – her friends, her colleagues, even her juvenile students. Everyone… except her.

When a recent spate of teenage pregnancies alarms the principal of the public high school where Mayette teaches Biology, she is tasked to incorporate sex education into her lesson. The problem is, at 32, Mayette is still a virgin.

How on earth can she teach her students about sex when she herself has never been with a man?

Cast: Ethel Pantino, Joem Bascon, Maricar de Mesa, John Manalo, Debraliz, Allan Paule, rose Nadalusan, Amante Pulido, Mary Anne dela Torre

Watch behind-the-scenes clips

Asie Expo : 13ème Festival Cinémas et Cultures d’Asie

le 05-11-2007

La 13ème édition édition du Festival Cinémas et Cultures d’Asie aura lieu cette semaine à Lyon, du 6 au 11 novembre…

Cette édition 2007 comportera 50 courts et long-métrages provenant de 12 pays (dont 10 premières internationales ou européennes et 20 inédits et avant-premières).
Le Vietnam, invité d’honnuer du festival, sera représenté par un panorama de 10 films, une table ronde et le lancement du premier livre/DVD sur le cinéma vietnamien en langue française. A l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de l’Inde, plusieurs films concernant cette période seront également projetés.

Du côté des courts-métrages, en plus d’une sélection dédiée au nouveau cinéma asiatique, une nouvelle compétition sera lancée, la “Short Battle Royale”, où seront confrontées les meilleures écoles d’Asie.

Comme chaque année, le cinéma d’animation sera présent sur le festival avec plusieurs films en compétition, et pour la 2ème année consécutive la présentation par “Toei Animation” de ses dernières productions Ga-nimé.

LES INVITES DU FESTIVAL

Australie
Tess Do, maître de conférence

France
Emmanuelle Baude, monteuse Ateliers Varan
Antoine Coppola, réalisateur
Ghyslaine Fizet, Editions Montparnasse
Claude Grunspan, réalisatrice
Philippe Picquier, éditeur
Marie-Claire Quiquemelle, réalisatrice

Indonésie
Richard Oh, réalisateur

Japon
Hanazawa Masato, producteur
Toda Hiroshi, réalisateur
Yamaguchi Akira, Toei Animation
Yamamoto Yoko, production design

Singapour
Han Yew-kwang, réalisateur

Vietnam
Do Duy Anh, Bureau du Cinéma
Duong Tuong, poète
Nguyen Ha Phong, réalisateur
Nguyen Ngoc Giao, journaliste

LES FILMS

Première Mondiale : film montré pour la première fois au monde
Première Internationale : film montré pour la première fois en dehors de son pays d’origine
Première Européenne : film montré pour la première fois en Europe
Première Française : film montré pour la première fois en France
Avant-Première : sortie prévue en salles (en principe dans l’année)
Inédit : film jamais sorti en salles en France
Grand Classique : film culte à voir et à revoir

JPC : compétition jeune public
NAC : New Asian Cinema (courts, moyens et longs métrages en compétition)
AC : films d’animation en compétition
C : en compétition

18 Grams of love, de Han Yew-kwang (première mondiale/C/JPC)
Singapour , 2007 , 1h25
Quand deux amis de longue date doutent des sentiments de leurs épouses, ils se retrouvent et, en maris jaloux qu’ils sont, imaginent tout et n’importe quoi. Pour mettre un terme à leurs obsessions, les deux compagnons de déroute prennent une décision judicieuse : tester leurs femmes.
9 Novembre 2007 à 20h00 – CNP Odéon (en présence du réalisateur)

Blind Mountain, de Li Yang (Inédit/Film de cloture)
Chine , 2007 , 1h42 , VOSTF
Une jeune femme de la ville est kidnappée et vendue à une famille de paysans dans les montagnes du Nord. Sa résistance à travers rebellions et ruses, symbole de la lutte des femmes en Chine.
11 novembre à 20h30 – UGC Astoria

Bose, le héros oublié de Shyam Benegal (Inédit)
Inde , 2005 , 3h44 , VOSTF
En désaccord avec Gandhi, Bose fit le choix controversé de s’allier à l’Allemagne et au Japon pendant la seconde Guerre Mondiale pour obtenir l’indépendance de l’Inde.
6 novembre à 14h – Cinéma Opéra

Le Destin, de Dao Duy Phuc (Inédit)
Vietnam , 2006 , 1h33 , VOSTF
Dans les années 70, Linh, chauffeur de camion dans l’armée, transporte des marchandises à travers les bombardements. Dernier de sa lignée décimée par la guerre, il est obsédé par son souhait d’avoir un enfant.
8 novembre à 17h15 – Cinéma Opéra

Détective Conan : la quatorzième cible de Kenji Kodama (première française)
Japon , 1998 , 1h39 , VOSTF
Une série d’agressions suivant une logique mathématique implacable. Le petit détective Conan enquête…
Le deuxième film des aventures de l’un des personnages de dessin animé les plus populaires au Japon.
8 novembre à 22h10 – Cinéma Opéra

Don, de Farhan Akhar (première française)
Inde , 2006 , 2h51 , VOSTF
Vijay est le sosie parfait de Don, impitoyable leader d’un puissant groupe de crime organisé, ce que l’inspecteur DeSilva compte bien exploiter pour faire tomber tout le gang.
10 novembre à 22h – CNP Odéon

Driving with my wife’s lovers, de Kim Tai-sik (première française/film d’inauguration)
Corée du Sud , 2006 , 1h32 , VOSTF
La femme de Tae-han a une liaison avec un chauffeur de taxi. Il décide de solliciter ce dernier pour une course dans le but de se venger mais rien ne se passe comme prévu.
6 novembre 2007 à 20h30 – CNP Odeon

Ghandi my father, de Feroz Abbas Khan (première française/C/JPC)
Inde , 2007 , 2h14 , VOSTF
Alors que Gandhi avocat en Afrique du Sud, lutte contre les lois racistes, son fils aîné Harilal s’efforce de rendre son père fier de lui. Mais celui-ci l’empêche de faire des études de droit en Angleterre, en faveur de ses idéaux et de son principe de générosité envers les autres.
Le Mahatma Gandhi peut transformer l’âme d’un peuple, mais il ne peut sauver l’âme de son fils.
10 novembre à 14h – Le Zola

Gao Rang (Riz Grillé) de Claude Grunspan (inédit)
France/Vietnam , 2001 , 52′ , VOSTF
Que sait-on des caméramen nord-vietnamiens qui faisaient oeuvre de propagande pour la libération de leur pays ?
Gao Rang, illustré de leurs images, redonne la parole à ces hommes qui ont bricolé leurs films dans les marécages dès 1947
10 novembre à 11h – Cinéma Opéra (en présence de la réalisatrice)

Ghost in the Shell Stand Alone Complex : les 11 individuels, de Kenji Kamiyama (première européenne/AC)
Japon , 2005 , 2h41 , VOSTF
Dans un Japon futuriste, la différence entre les hommes et les créatures cybernétiques est de plus en plus floue. Le concept d’humanité devient lui-même abstrait. De cette nouvelle société naissent des problèmes inédits. Ceux-ci forment le quotidien de la Section 9 commandée par Togusa, et dont les principaux éléments sont Bato et Motoko Kusanagi.
8 novembre à 19h15 – Cinéma Opéra

Hazard, de Sono Sion (première française/NAC)
Japon , 2006 , 1h43 , VOSTF
Shin est étudiant, habite au Japon et le bonheur apparent de ses contemporains ne cache que peu l’ennui auquel sa vie semble destinée. Mais un jour, déambulant dans la bibliothèque de son université, il tombe sur un livre intriguant dont une page évoque les dangers de New York. Il s’envole aussi sec vers le Nouveau Monde. Certes dérouté, Shin se sent surtout vivant pour la première fois…
9 novembre à 22h15 – Cinéma Opéra

L’Histoire de Pao, de Ngo Quang Hai (Inédit)
Vietnam , 2006 , 1h38 , VOSTF
A la mort de celle qui l’a élevée, la jeune Pao décide de partir à la recherche de sa mère et de ses origines.
A travers les somptueux paysages du Nord Vietnam, son périple s’apparentera à un magnifique voyage initiatique.
8 novembre à 20h30 – Pathé

Le Journal d’une jeune Nord-Coréenne, de Jang In-ak (avant-première/C/JPC)
Corée du Nord , 2006 , 1h31 , VOSTF
Su-ryeon, adolescente nord-coréenne, vit à la campagne. Son père, chercheur, absorbé par un important projet scientifique, est souvent absent. Sa mère passe la plupart de ses soirées dans la traduction d’ouvrages pour son mari, et sa soeur, joueuse professionnelle de football, est rarement à la maison. La jeune fille se plaint d’un quotidien qu’elle juge morne, et rêve d’habiter un bel immeuble. Ce climat de tensions, le cancer de sa mère et une importante découverte de son père vont la bouleverser.
7 novembre à 21h – CNP Terreaux (en présence d’un spécialiste du cinéma nord-coréen

Khan Kluay, de Kompin Kemgumnird (inédit/AC)
Thaïlande , 2006 , 1h33 , VOSTF
Khan Kluay, un éléphanteau, grandit au fin fond de la jungle. Son insatiable curiosité le pousse à quitter son troupeau à la recherche de son père disparu. Au cours de sa quête parsemée d’embûches, il rencontre de nombreux personnages, autres membres du règne animal dont certains deviennent ses amis. Son aventure le conduit également à faire face aux Hommes et à découvrir la relation particulière que les siens entretiennent avec eux. L’éléphant adulte qu’il deviendra apprendra ainsi qu’elles sont multiples et pas toujours harmonieuses.
10 novembre à 14h – Cinéma Opéra

The Lost Suitcase, de Richard Oh (première européenne/NAC)
Indonésie , 2006 , 2h13 , VOSTF
Yahya est un modeste employé de bureau, gagnant à peine de quoi subvenir à ses besoins et ceux de sa femme. Sa vie bascule le jour où il découvre par hasard une mallette que tout son entourage soupçonne de contenir le butin d’un braquage de banque commis la veille. Mais l’honnêteté de Yahya est sans faille : il refuse d’ouvrir la mallette et s’efforce de retrouver son propriétaire.
9 novembre à 19h30 – Cinéma Opéra (en présence du réalisateur

Nehru, de Shyam Benegal et Yuri Aldokhin (Inédit)
Inde , 1984 , 2h50 , VOSTF
La vie et l’engagement du disciple de Gandhi, Premier Ministre de l’Inde nouvellement indépendante, Nehru. Par un grand réalisateur indien contemporain, en trois parties.
8 novembre à 14h – Cinéma Opéra

The Rebel, de Truc Charlie Nguyen (première européenne/C)
Vietnam , 2007 , 1h43 , VOSTF
Au début du siècle, Cuong, un officier au service de l’occupant français, voit sa vision du monde basculer le jour où il se trouve obligé d’abattre un jeune rebelle lors d’un attentat. Ses questions trouveront naturellement leurs réponses lorsqu’il s’éprendra d’une prisonnière, fille d’un célèbre chef rebelle. Une fois passé dans l’autre camp, il découvre la réalité de l’occupation et décide de combattre ses anciens patrons.
10 novembre à 16h – Cinéma Opéra

Rêves de Singe, de Julien Gaurichon (Inédit)
Chine/France , 2005 , 56′ , VOSTF
Revivez la magie oubliée des Studios d’Art de Shanghai, un des plus importants studios d’animation au monde à la fin des années 50. Témoignage enchanteur d’un art brisé par la politique et la production en série.
11 novembre à 15h30 – Cinéma Opéra (en présence de Marie Claire Quiquemelle, auteur)

Rêves d’Ouvrières (+ La Terrasse + Bonsoir M. Chu), de Tran Phuong Thao (Inédit)
Vietnam , 2006 , 52′ , VOSTF
Des filles de la campagne se pressent tous les matins dans la zone industrielle japonaise de Hanoi pour trouver du travail. Les contradictions et les espoirs du Vietnam d’aujourd’hui, vus à travers des yeux de femmes.
Précédé de 2 courts-métrages : – La terrasse de Phong Ha Nguyen (en présence du réalisateur)
(12′)
Une histoire entre père et fils. Premier court métrage d’un réalisateur talentueux.
– Bonsoir M. Chu de Stéphanie Lansaque & François Leroy (dessin animé)
(15′)
Dans tout le Vietnam, on s’apprête à célébrer Trung Nguyen, la fête des âmes errantes. Cette nuit-là, à la lueur des lampions, Hai et Duong Lê promèneront une dernière fois leur carpe et leur oiseau avant de leur rendre la liberté.
7 novembre à 20h15 – Cinéma Opéra (en présence des producteurs de “Rêves d’ouvrières” et du réalisateur de “La terrasse”)

Sky in December, de Hiroshi Toda (première européenne/NAC)
Japon , 2007 , 1h22 , VOSTF
Autour de Zenko, le vieux diseur de bonne aventure qui travaille au coin de la rue, gravitent un certain nombre de personnages dont les vies s’entrecroisent.
10 novembre à 20h15 – Cinéma Opéra (en présence du réalisateur)

Super Bike, de Lee Myung-hoon (première mondiale/NAC/JPC)
Corée du Sud , 2007 , 1h13 , VOSTF
Super Bicyclette défend les innocents contre les voyous, à grands coups de guidon ou de pneu en pleine figure… Mais tout bascule le jour où Super Bicyclette tombe amoureux d’une jeune pickpocket. Tandis qu’il essaie de la ramener sur le droit chemin, celle-ci se lie avec un boxeur en perte de vitesse, lui-même voleur à ses heures perdues.
9 novembre à 22h – CNP Odéon

Time Between Dog and Wolf, de Jeon Soo-il (Inédit)
Corée du Sud , 2005 , 1h50 , VOSTF
Séparations, retrouvailles et rencontres, entre Corée du Sud et Corée du Nord. Road movie en forme de quête existentielle, réalisé avec sensibilité et douceur.
6 novembre à 20h15 – Cinéma Opéra

Train to Pakistan, de Pamela Rooks (Inédit)
Inde , 1997 , 1h50 , VOSTF
1947, l’Inde est en passe d’obtenir son indépendance. Un train chargé de cadavres en provenance du Pakistan déclenche la guerre civile dans une petite ville du Nord.
7 novembre à 18h – Cinéma Opéra

Vents chauds, de M. S. Sathyu (Inédit)
Inde , 1973 , 2h20 , VOSTF
Une famille musulmane se voit peu à peu contrainte, sous la pression des réfugiés, d’abandonner la terre de ses racines pour rejoindre le Pakistan nouvellement formé.
Précédé du court métrage Kaash (19’)
9 novembre à 14h – Cinéma Opéra

Veyil de Vasantha Balan (Inédit)
Inde , 2006 , 2h42 , VOSTF
Le petit Murugesan est fasciné par le cinéma. Un jour, humilié par son père, il s’enfuit et trouve refuge chez un projectionniste.
20 ans plus tard, Murugesan revient au foyer.
11 novembre à 19h – Cinéma Opéra

Vivre dans la Peur, de Bui Thac Chuyen (Inédit)
Vietnam , 2005 , 1h50 , VOSTF
Peu après la fin de la guerre, Tai subvient aux besoins de sa famille au péril de sa vie : il ramasse avec une fascination morbide les bombes et les mines des anciens champs de bataille.
9 novembre à 17h – Cinéma Opéra

Yobi, the Five-Tailed Fox (avant première/AC/JPC)
Corée du Sud , 2006 , 1h25 , VOSTF
La petite Yobi est un esprit-renard (kumiho) qui vit seule dans les montagnes jusqu’au jour où un vaisseau spatial extra-terrestre y fait un atterrissage d’urgence. Depuis lors, elle vit avec les yoyos, qui tentent désespérément de reconstruire leur vaisseau afin de retourner sur leur planète. Un siècle s’est écoulé et Yobi a maintenant 10 ans en équivalent humain. Yobi est de plus en plus attirée par cet univers nouveau pour elle. Mais le monde des humains recèle de nombreux dangers…
11 novembre à 14h – CNP Terreaux (en présence du distributeur)

You and Me, de Ma Liwen (première française)
Chine , 2005 , 1h26 , VOSTF
Xiaoma, étudiante fraîchement débarquée à Pékin, loue une petite chambre en ville. La vieille dame qui l’héberge n’est pas facile à vivre. Mais de disputes en confidences, les deux femmes vont s’apprivoiser
11 novembre à 17h – Cinéma Opéra

SEANCES SPECIALES

ASIAN NEW WAVE

Trois moyens métrages de la nouvelle génération de réalisateurs asiatiques.
Philippines, Taiwan, Thailande , 1h27 , VOSTF (première européenne)
· Puwang de Anna Isabelle Matutina, Philippines (2006)
Un patriarche vit ses derniers instants dans une chambre d’hôpital. Ses enfants, tiraillés entre leurs situations personnelles et leurs relations avec leur père, font de leur mieux pour l’accompagner.
· Tsu, de Pramote Sangsorn, Thaïlande (2006)
Une plage thaïlandaise après le tsunami. Dans ce cadre dont la beauté contraste avec la douleur des souvenirs, est-il possible d’oublier ?
· It Seems To Rain, de Tsai Chen-Shu, Taiwan (2007)
Les problèmes de coupe de cheveux de ces adolescents sont-ils les plus graves auxquels ils doivent faire face ?
6 novembre à 18h15 – Cinéma Opéra

BEST OF COURTS METRAGES (première européenne/C)

Les courts métrages sont souvent injustement lésés pas la distribution. Ils sont pourtant d’une importance capitale dans le paysage cinématographique, occasion pour de futurs talents de faire leurs armes avant le passage à des productions souvent plus lourdes et parfois plus institutionnelles. Une raison parmi de multiples autres de regarder de plus près notre Best of courts métrages, afin de découvrir peut être les génies de demain.
11 novembre à 13h30 – Cinéma Opéra

CONTES URBAINS (première européenne)

Thriller, horreur ou humour : trois moyens métrages (Thief, So close, Numbers) dont les réalisateurs font de la ville leur terrain de jeu.
Chine/Taïwan , 2007 , 1h26 , VOSTF
6 novembre à 22h30 – Cinéma Opéra

GANIME TOEI ANIMATION (première internationale/AC)

En 2006, TOEI Animation fêtait ses 50 ans d’existence en lançant un concept original d’animation : le “ga-nimé”. Ce nouveau format offre une grande liberté au réalisateur qui mêle à sa guise l’image, le texte et la musique pour exprimer sa créativité et créer une atmosphère unique.
Deux films d’animation : The Dunwich Horror, et, The Bird Song, le dernier chef-d’oeuvre de Yoshitaka Amano.
10 novembre à 18h15 – Cinéma Opéra

INEDITS DE L’ANIMATION CHINOISE (Inédit)

Huit courts-métrages, chef d’oeuvres de l’animation chinoise. Huit petites histoires initiatiques à la fois drôles et simples. Leur graphisme et leur philosophie mises en scènes dégagent fraîcheur, simplicité et esthetisme :
· Les Singes vont à La pêche, de Shen Zhuwei
· Le Grelot du Faon, de Tang Cheng & Wu Qiang
· La Petite Hirondelle, de Zhang Songlin & Pu Jiaxiang
· Le Parapluie, de Yan Shanchun
· Quête, de Zhang Zhiyi
· À La Poursuite de la Souris, de Hu Jinquing
· Combat de Coq, de Hu Jinquing
· Le Renard des Neiges, de Hu Jinquing
7 novembre à 16h, et 11 novembre à 22h10 – Cinéma Opéra

· Les aventures de San Mao
Le plus célèbre des orphelins chinois en six épisodes réalisés en 1958 et 1984 à l’aide de deux techniques artistiques : le dessin animé et le maniement des poupées, particulièrement délicat et dégageant un pouvoir d’émotion étonnant.
Chine , 1h12 , VOST – 1958 & 1984
7 novembre à 14h, et 11 novembre à 11h – Cinéma Opéra

L’ANIMATION COREENNE (première européenne/AC)

L’autre pays de l’animation. En collaboration avec Indiestory.

· Walking In The Rainy Day, de Choi Hyun-myeong (2006)
· Hello Mr. Goo Ro Bae de Park Mi-kyoung, Lee Hyun-sil, Lee Gun-woo, Heo Joon-seok (2006)
· An Artistic Presentation Of Metaphysical Butterfly Effect, de Park Ki-wan (2005)
· The Hell (Two Kinds Of Life), de Yeon Sang-ho (2006)
· Reunion, de Park Jung-kyu (2006)
7 novembre à 22h15 – Cinéma Opéra

SHORT BATTLE ROYALE (première internationale/C)

Cette compétition oppose les écoles de cinéma d’Asie les plus renommées, représentées par les films de leurs élèves. A l’issue de plusieurs phases de sélection, les deux finalistes se retrouvent face à face lors d’une séance à l’issue de laquelle le public désigne le vainqueur.

Ont participé cette année : The Film And Television Institute, Inde
The Honk Kong Academy For Performing Arts, Hong Kong
The Limkokwing University, Malaisie
The Nanyang Polytechnic, Singapour
The National Institute Of Design, Inde
The Ngee Ann Polytechnic, Singapour

Et les deux finalistes :
ASWARA (National Arts, Culture and Heritage Academy), Malaisie
KNUA (Korean National University Of Arts) Corée du Sud

10 novembre à 22h15 – Cinéma Opéra

PROGRAMME COMPLET

Mardi 6 novembre
14h : Bose, le héros oublié – Cinéma Opéra
18h15 : Asian New Wave – Cinéma Opéra
20h15 : Time Between Dog and Wolf – Cinéma Opéra
20h30 : Driving with my Wife’s Lover – CNP Odéon
22h30 : Contes urbains – Cinéma Opéra

Mercredi 7 novembre
14h : San Mao à Shanghai – Cinéma Opéra
16h : Inédits de l’animation chinoise – Cinéma Opéra
18h : Train to Pakistan – Cinéma Opéra
20h15 : Rêves d’Ouvrières (+ La Terrasse + Bonsoir M. Chu) – Cinéma Opéra
21h : Le Journal d’une Jeune Nord-Coréenne – CNP Terreaux
22h15 : L’animation coréenne – Cinéma Opéra

Jeudi 8 novembre
14h : Nehru – Cinéma Opéra
17h15 : Le Destin – Cinéma Opéra
19h15 : Ghost in the Shell Stand Alone Complex : les 11 individuels – Cinéma Opéra
20h30 : L’Histoire de Pao – Pathé
22h10 : Détective Conan : la quatorzième cible – Cinéma Opéra

Vendredi 9 novembre
14h : Vents Chauds – Cinéma Opéra
17h : Vivre dans la Peur – Cinéma Opéra
19h30 : The Lost Suitcase – Cinéma Opéra
20h : 18 Grams of Love – CNP Odéon
22h : Super Bike – CNP Odéon
22h15 : Hazard (+ Oiran Lyrics) – Cinéma Opéra

Samedi 10 novembre
11h : Gao Rang (Riz Grillé) – Cinéma Opéra
14h : Gandhi my father – Le Zola
14h : Khan Kluay – Cinéma Opéra
16h : The Rebel – Cinéma Opéra
18h15 : Ganime Toei Animation – Cinéma Opéra
20h15 : Sky in December – Cinéma Opéra
22h : Don – CNP Odéon
22h15 : Short Battle Royale – Cinéma Opéra

Dimanche 11 novembre
11h : San mao à Shanghai – Cinéma Opéra
13h30 : Best of courts-métrages – Cinéma Opéra
14h : Yobi, the Five-Tailed Fox – CNP Terreaux
15h30 : Rêves de Singe – Cinéma Opéra
17h : You and Me – Cinéma Opéra
19h : Veyil – Cinéma Opéra
20h30 : Blind Mountain – UGC Astoria
22h10 : Inédits de l’animation chinoise

DOCUMENTAIRES (entrée libre)

Acting like a thief de Shashwati Talukdar & Kerim Friedman (première française)
Inde , 2005 , 15′ , VOSTA
Des hommes ont été identifiés comme nés criminels par les Anglais et enfermés dans des camps à Ahmedabad. Après l’Indépendance de l’Inde que sont-ils devenus ? Le théâtre pour lutter contre un siècle d’oppression
9 novembre à 19h – Alliance Française (à la suite de Jana Sanskriti)

Bingo de Noriel Jarito (première mondiale)
Philippines , 2007 , 16′ , VOSTA
La monotonie de la vie rurale aux Philippines. Tout se déroule selon les rythmes de la Vie : naissance, baptême, mariage, mort… Jusqu’au summum de ces rassemblements populaires et religieux !
9 novembre à 13h30 – Université Lyon III Amphi M

Canthorama de Christophe Challange (Inédit)
France , 2006 , 13’06 , VOSTF
En route vers l’extrême sud du Vietnam, à la recherche de la forêt d’U Minh, véritable corne d’abondance soulignée dans les livres de l’écrivain vietnamien Son Nam.
Projection continue du 23 octobre au 10 novembre – Bibliothèque du 4ème

Extras de Shahana Bhattacharya (première française)
Inde , 2007 , 67′ , VOSTA ET VOA
Bollywood : du rêve, des paillettes et la dure réalité du monde du cinéma…
8 novembre à 12h – Maison de l’Orient Méditérrannéen

Jana Sanskriti, la jeune fille en or de Jeanne Dosse (Inédit)
France , 62′ , VOSTF
Aujourd’hui plus de 1 000 paysans indiens ont décidé de ne plus tolérer les maux de la société indienne : patriarcat, corruption… Pour cette lutte, ils se sont trouvés un instrument inattendu : le théâtre.
9 novembre à 19h – Alliance Française (suivi de Acting like a thief)

Le mariage de mon oncle Xuan de Christophe Challange (Inédit)
France , 2004 , 12’44 , VOSTF
De la préparation du mariage de son oncle..
Projection continue du 23 octobre au 10 novembre – Bibliothèque du 4ème

Madheva, ramasseur de cadavres de Asil Rais (première française)
Inde , 2007 , 52′ , VOSTF
L’apparent ordinaire de Madheva révèle un être extraordinaire…
8 novembre à 11h – Maison de l’Orient Méditérrannéen

Mei Mei de Tian Gao (Inédit)
Chine , 2005 , 82′ , VOSTA
Un jeune homme de la province Liaoning se sent plus féminin que masculin depuis qu’il est enfant. Un reportage plein de sensibilité sur les milieux gays, en Chine.
9 novembre à 12h – Université Lyon III Amphi M

My dream de Wang Honghai (Inédit)
Chine , 2007 , 45′ , VOSTA
Film musical et dansé traitant de l’expression et de la performance artistiques chinoises dans le milieu du handicap (sourds, non-voyants…)
Projection continue sur la dalle du hall du 6 au 9 novembre – Université Lyon III Amphi M

Peng Sai une petite fille Miao de Françoise Grenot-Wang & Virginie Seiller (Inédit)
France , 2006 , 13′ , VF
Les difficultés des petites filles de certaines minorités ethniques très pauvres du Sud Ouest de la Chine
Projection continue du 6 au 17 nov. de 11h30 à 17h – Mairie du 1er

Seven Tales from island de Arindam Mitra (première mondiale)
Inde , 2007 , 80′ , VOSTA
Après “Black Friday”, un nouveau reportage sur le crime dans les bas-fonds de Mumbai… A compléter avec la lecture de “Bombay Maximum City” de Suketu Mehta pour prendre la mesure de la démesure de cette mégapole…
5 novembre à 20h – Wall Streer Institute Bellecour

The blood of Yingzhou district de Ruby Yang (première internationale)
Chine , 2006 , 39′ , VOSTA
Une année de vie des enfants dans la province d’Anhui en Chine, qui ont perdu leurs parents du Sida. Les engagements traditionnels de la famille, du village se heurtent à la terreur de la maladie.
7 novembre à 13h – Maison de l’Orient Méditérrannéen

Voyage en Vietnamie de Christophe Challange & Fred Guinot (première française)
France , 2007 , 6’30 , VF
Une tentative de redéfinir un territoire complexe et mouvant : celui du delta du Mékong !
Projection continue du 23 octobre au 10 novembre – Bibliothèque du 4ème

LE MANGA

Comme chaque année, le manga tient une place de choix au sein de la programmation. Outre les trois films inédits en compétition (…) et les Ga-nimé présentés pour la deuxième fois en dehors du Japon par Toei Animation. Le cinéma d’animation s’exportera également hors des murs avec une nouvelle édition de la Japan Touch Convention, le week-end su 17/18 novembre au Centre Culturel de Villeurbanne. Au programme : nombreux stands, concours de jeux vidéos, cosplay et découverte de nombreuses séries animées en avant première.

LES EVENEMENTS

· Performance musicale de Yôko Hama à l’occasion de la sortie de son album.
· Pièce musicale construite pour la fête de la musique de 2008 à Kunminig, présentée en avant première à Lyon.
· Japan Touch #9, le rendez-vous rhône-alpin des passionnés de manga, d’animation et de culture japonaise.
· Ciné Art, animation autour du film « Inédits de l’animation chinoise » avec démonstration de calligraphie chinoise.

LES ATELIERS

Le meilleur moyen de comprendre, d’apprécier, est certainement de pratiquer : treize animations permettront de découvrir les massages indiens thaïs ou chinois, la calligraphie chinoise, les chorégraphies de Bollywood, l’initiation à la prise de vue cinématographique, ou encore le plaisir du goût avec les différentes cuisines.

LES EXPOS

Voyager ne signifie pas forcément de faire le tour du monde.
Ici, un parcours en 10 expositions, allant de la photo à la peinture, dans des lieux stratégiques de la région lyonnaise, permettront de passer de la Chine à l’Inde, du Laos au Japon, pour le plaisir de la découverte.

LES FORUMS – RENCONTRES

Moment privilégiés, ces rencontres sont autant d’occasions d’échanger, de connaître, de découvrir… Puisque rien ne remplacera jamais une vraie discussion, le Festival Cinémas et Cultures d’Asie propose de nombreux vernissages, en présence des artistes, des rencontres avec différents auteurs spécialistes de l’Asie.
Un coup de projecteur sera mis sur le Vietnam, invité d’honneur du festival, avec un forum Fnac, une table ronde, ainsi que la présentation du deuxième ouvrage de la collection Asian Connection, Le cinéma vietnamien.

ASIAN CINE GONES

Découverte des saveurs d’Asie. Tout jeune spectateur aura à la sortie un goûter asiatique offert par Eridan.

Des séances au CNP Terreaux, Cinéma Opéra
· Inédits de l’animation chinoise : huit petites fables ou poésies (à partir de 5 ans)
· San Mao à Shangai précédé de 4 épisodes de San Mao seul dans la vie (à partir de 7 ans)
· Khan Kluay « Un roi éléphant thaï »

ATELIERS ENFANTS

· Initiation à l’origami
· Initiation à la calligraphie japonaise
· Initiation découverte au dessin manga

ANIMATION

Un goûter vietnamien avec une animation (lecture d’album, contes…)

TARIFS

Billetterie Festival (cartes et abonnements internes aux salles non acceptés)
Plein tarif : 7 euros Tarif réduit : 5,50 euros (Demandeurs d’emploi, étudiants, + de 60 ans, adhérents Musique des autres)
Tarif adhérent Asiexpo : 4,00 euros
Film jeune public (-12ans) : 4,00 euros

Places en vente 1h avant chaque séance (PATHE, UGC ASTORIA), 30 mn avant pour les autres salles.

Abonnement
5 films : 25,00 euros
10 films : 40,00 euros

Abonnements non nominatifs (mais non remboursables), pouvant être utilisés par plusieurs personnes durant toute la durée du festival et les deux jours de reprise (12 & 13 novembre)
Abonnements en vente sur place lors de la première projection à laquelle vous assistez.

Pass Permanent
1 personne : 76,00 euros inclut adhésion à Asiexpo
Valable du 6 au 11 et du 12 au 13 novembre 2007. Accès prioritaire à toutes les séances cinéma dans la limite des places disponibles et catalogue du festival offert. Envoyez impérativement avant le 30 octobre par courrier à l’adresse d’Asiexpo vos coordonnées + chèque + 2 photos d’identité.

Adhérent Asiexpo : 60,00 euros inclut adhésion à Asiexpo
Valable du 6 au 11 et du 12 au 13 novembre 2007. Accès prioritaire à toutes les séances cinéma dans la limite des places disponibles et catalogue du festival offert. Envoyez impérativement avant le 30 octobre par courrier à l’adresse d’Asiexpo vos coordonnées + chèque + 2 photos d’identité.

Pour toutes les informations complémentaires (ateliers, expositions, adresses des salles…), je vous invite à vous rendre sur le site d’Asiexpo en suivant ce lien.

*** http://www.hkmania.com/

Dark, intriguing short films

* Spoiler alert! Probably one of the stupidest plugs I’ve ever seen. They practically wrote the entire story of both shorts.

Dark, intriguing short films
Malaya, Entertainment section
October 26, 2006

FEATURED in the TV program “Shorts” tonight at 10 on ABC are two short film both directed by young filmmaker Anna Isabelle “Sunshine” Matutina who has exhibited and won accolades both here and in film festivals abroad. She has edited extensively for “Ang Pamilyang Kumakain ng Lupa” (feature film directed by Khavn dela Cruz), “Blood Bank” (directed by Pam Miras), “ICU Bed #7” (directed by Jon Red, finalist in CinemaOne Originals), “Dilim” (directed by Topel Lee, finalist in CiinemaOne Originals), and many other short and feature-length films. She currently works as a freelance editor in television networks.

The first film, “Panaginipan” was a finalist in Cinemalaya 2005, while the second film, “Ika-Siyam na Palapag” was exhibited in the 7th Cinemanila International Film Festival and competed in the 28th International Women’s Film Festival of Creteil, France and in the Malescorto Film Festival in Italy 2006.

Get into the dark side of Sunshine’s mind and sensibilities as “Panaginipan” explores the story of two young women: Mona who is cold and unfeeling and Sarah who is bright and bubbly, but vulnerable in her relationships with men. The two friends, though with diametrically opposed personalitites, are united in their wish to escape life. Together they think up different ways of dying, until one day Sarah comes up with the perfect proposition, they just have to force themselves to stop breathing while they are asleep. Sarah wakes up one morning to discover that Mona seems to have been successful in dying by holding her breath. However, she also discovers a more horrifying truth about their situation and finds herself caught between reality and madness.

In “Ika-Siyam na Palapag,” a young woman climbs flight after flight of stairs, her stomach growing larger with each flight. By the time she reaches the ninth floor, she is fully pregnant. She is trying to call out to a young man, seemingly her lover, across another building, but as she ascends to the ninth floor she discovers the young man has another family. She struggles to climb higher and eventually gives birth on the rooftop of the building. Upon giving birth, she leans over to the side with her baby in her arms; seemingly about to throw her child away – when she suddenly wakes up on the bathroom floor, her hands bloodied. Did she or did she not kill her child? Two intriguing fims in one night which is a must-see treat for indie pelikula aficionados from ABC, Thursday at 10 pm.

Honor Roll

By Transit Contributor
Text by Joselito Acosta
Research by Laura Nerissa Parungao

Just as eulogies for the death of Philippine Cinema are being recited, a thriving subculture called “indie” emerged in 2005. By 2007, the term has become a popular byword. Indeed, the year had seen a lot of bustling energy in the Philippine independent film scene as it garnered a long list of awards.

THE HEAVY-WEIGHTS

The world premiere of Brillante Mendoza’s Foster Child at the Directors’ Fortnight section of the prestigious Cannes International Film Festival was one of the highlights of the year. Mendoza is the fourth Filipino director to be featured in the section, following film icons Mario O’ Hara (Babae sa Breakwater, 2004), Mike de Leon (Batch ’81 and Kisapmata, 1982), and Lino Brocka (Insiang, 1978 and Bona, 1989). Foster Child also won citations, including a Best Actress Award for Cherry Pie Picache at the Osian’s Cinefan Film Festival in India.

Auraeus Solito followed his success with Ang Pagdadalaga ni Maximo Oliveros via another award-winning hit, the 2005 Cinemanila Digital Lokal Best Picture Tuli. The film earned another invite for Solito at the prestigious Sundance Film Festival in Utah and the Network for the Promotion of Asian Cinema (NETPAC) Award from the Berlin International Film Festival.

Last but most definitely not least is Lav Diaz’ presence at the Venice International Film Festival. There, he was awarded the Special Mention Prize for his nine-
hour film Kagadana sa Banwaan ning mga Engkanto (Death in the Land of Encantos), which was part of the Orizzonti documentary section.

“Long live Philippine Cinema!” Diaz proudly heralded while accepting the award. In the indie scene perhaps nobody is as uncompromising as Diaz whose time-defying films remain largely unknown and unscreened in his own country. Notwithstanding, he does believe that there are different concepts of viewing now.

“Maybe it will take 50 more years for them [the Filipino audience] to see that all the crazy things we are doing are not really madness, but it is for them, for the culture,” he told film critic and UP Film Institute professor Tilman Baumgärtel. “We are not rushing. It will happen. Culture is growing. So if you make good cinema, you help culture to grow. If you make bad cinema, you demolish culture. It is very true. If you create good things, you reap good things. But in the meanwhile, you don’t have money.”
THE YOUNG AND BRAS

In his second feature film, 23-year-old Raya Martin recreates the story that had lead to the execution of brother Andres and Procopio Bonifacio. Martin, the first Filipino to be granted a scholarship at the Cinéfondation Program in Cannes, won the Best Director Award for Digital Lokal at the 2007 Cinemanila International Film Festival. The film also won the Special Mention Prize at the Marseille Film Festival, where Sherad Anthony Sanchez—another director in his early 20s—earned the First Film Award for Ang Huling Balyan ng Buhi, a project produced from the 2006 Cinema One Originals grant.

Fresh from bagging prizes such as the Best Picture Award at the 2007 Cinemalaya Film Festival and Best Ensemble Acting at this year’s Cinemanila International Film Festival, Jim Libiran’s Tribu was well received at the Pusan International Film Festival where it competed in the New Currents category, a division of the festival specifically for young filmmakers. It also got a favorable review from Variety. Critic Richard Kuipers hailed it as “utterly and tragically convincing” and “has the raw power to make its own distinct mark.”

Meanwhile, the short film circuit continues to flourish. More filmmakers are now enamored with the medium and the audience now progressively has a grasp of what the medium is. In the last quarter of 2007, the short film Rights made headlines when the Movie and Television Ratings and Classification Board (MTRCB) initially gave it an “X” rating. Rights is a collection of 30-second to two-minute advertisements showing and condemning extrajudicial killings, enforced disappearances, torture and other forms of human rights violations in the country. Participating in the project were independent filmmakers Paolo Villaluna, Kiri Dalena, King Catoy, Anna Isabelle Matutina, Pam Miras, JL Burgos, Nino Tagaro, Sigrid Bernardo, Mike Dagnalan, John Torres, Jon Red, RJ Mabilin And Sigried Barros-Sanchez. The filmmakers held a press conference condemning the rating and decided to continue with the reproduction and distribution of the movie. Finally, MTRCB amended its initial review and gave the film an “R-13” rating after the Board met with the filmmakers.

JOINING THE BANDWAGON

The year opened with the Bagong Agos Film Festival featuring the best and most talked about independent films from the previous year. The Festival, founded by the newly-formed Independent Filmmakers Cooperative, also formally opened IndieSine, an alternative cinema in Robinson’s Galleria that would be home to independent films on a regular basis. So far, it has provided a venue for internationally-acclaimed features such as Jeffrey Jeturian’s Kubrador, Sherad Anthony Sanchez’s Ang Huling Balyan ng Buhi, Brillante Mendoza’s Kaleldo and Manoro, Connie Macatuno’s Rome and Juliet and John Torres’s Todo Todo Teros.

In addition, the Film Development Council of the Philippines (FDCP) has began to play a more active role in helping independent filmmakers. One of its major projects for the year was joining the Asian International Film Market held in Pusan International Film Festival where they find a buyer for the distribution rights of films. Foster Child has been picked by Picadillo Pictures from the UK and by Ad Vitam from France. Tirador, another Mendoza film, is set for an international release in France, Switzerland, Belgium and Luxemburg via Swift Distribution.

Most notably, 2007 saw the participation of some of the big names in mainstream cinema in independent productions. Topping the list is Seiko Films producer Robbie Tan’s shift from being—in the words of Juaniyo Arcellana—the “padrino of “ST” films in the 90s to an advocate of independent cinema.” Tan bankrolled Mendoza’s Foster Child and is now part of the selection and organizing committee of Cinemalaya Independent Film Festival. Likewise, showbiz personalities Piolo Pascual and Diether Ocampo dipped their fingers in the indie pool. Pascual starred in Cathy Camarillo’s directorial debut Chopsuey while Ocampo joined the ensemble cast of Rahyan Carlos’ experimental drama Pi7ong Tagpo.

Indeed, indie is in.

But as everyone rides into the bandwagon, the essence of what an “indie” is supposed to be is taken for granted.
By definition, an “indie” film, short for independent, is one that is done outside of the studio system, an unfettered mode of production that does not rely with the money from the studios.

According to Tikoy Aguiluz, founder of the Independent Cinema Association of the Philippines (ICAP) and festival director of Cinemanila, the present filmmakers have to unite together and show studios, media conglomerates and policy makers that they are stronger than these forces rather than blabber and proclaim themselves the so-called “indie” and one has to be an “indie” all throughout. Indie, after all, is a Western concept and it means an alternative to mainstream Hollywood cinema. “More importantly,” stressed Aguiluz, “the movement was against the monolithic power of the Hollywood studio system.

“It should not be a fad and send the wrong signals,” he continued. “The bottomline for an indie filmmaker is to be heard and understood by the outside forces. But one has to earn his own stripes and at the end of the days it is about making a good film.”

cover_story2.jpg

THE REAL PICTURE

Raymond Lee, producer and one of the co-founders of ufo Pictures observed that the current independent film scene, while getting some help from every concerned sector, is still not generating a support enough to survive. Maraming filmmakers ngayon who thrive outside the studio system, doing their own stuff the way they want to do it. Dumarami na rin ang mga nag-invest o interesado mag-invest sa indie films,” he said. “In terms of helping indie films reach a wider local audience, wala. Kanya-kanyang banat, pahirapan.”

“Kaya usually, low budget because budget is often inversely proportional to creative freedom and integrity,” he continued. “Habang lumalaki ang budget, tumataas ang expectations ng investors or financiers, tumitindi ang pressure na ma-recoup ang ginastos sa pelikula, lumalaki ang chance na mag-give in ang original vision sa so-called commercial concessions. Unti-unti sa umpisa hanggang palaki na nang palaki habang tumatagal at lumalaki rin ang gastos.”

In the end, as Lee stressed, independent cinema is of “severely limiting notions of what makes a film commercial or accessible to a mass audience.”

“May publicity, definitely. Dahil sa support ng media, lalo na sa print. May mga production and post-production grants like sa NCCA and travel grants for filmmakers invited to foreign festivals, like sa FDCP.” But yet it is still not enough to be able to sustain the kind of cinema.
“Government recognition still has some way to go,” Lee concluded.

Posted on 23 January 2008 at 8:00 am
http://transit.com.ph/?p=926